J’ai arrêté temporairement ce blog parce que je suis en train de transcrire
les conférences de Pastor, que vous pouvez lire dans cette page :

www.omniaetpastor.blogspot.com

FUTUR ÉCROULEMENT DE LA FRANC-MAÇONNERIE ET AUTRES ÉCOLES INITIATIQUES



Il y a diverses façons de procéder à un rituel, et l’on peut simplement être observateur d’un rituel, comme cela se passe par exemple, durant la messe.


D’ailleurs pour nous (selon notre appréciation personnelle) il serait plus favorable qu’un rituel tel que la messe, devienne quelque chose où les individus puissent eux aussi agir, où ils puissent avoir une part active, pour ainsi entrer un peu plus dans la ritualité future qui existera, où chacun aura une part active et où il n’existera plus d’une part un maître de cérémonie, des agents de la cérémonie, qui sont ceux qui se bénéficient le plus du rituel. Et puis de l’autre côté, ceux qui ne sont que des spectateurs. Tout le monde devra participer pour réunir en fait à l’intérieur d’un culte, toutes les énergies, tous les rayons !

Aujourd’hui lorsque vous allez à la messe, qu’est-ce qui se passe ?

Tous les rayons se manifestent durant la messe, c’est certain, mais uniquement pour l’officiant, donc pour le prêtre ou pour le curé, mais pas pour les personnes qui assistent. Pour les personnes qui assistent, il n’y a que le sixième rayon qui vibre en elles. Tandis que pour l’officiant vibrent tous les rayons, parce que c’est lui qui manipule toutes les énergies, parce que c’est lui qui est l’action, tandis que les autres sont seulement des observateurs. Et c’est ainsi pour les divers autres cultes religieux.

Donc pour que toutes les personnes présentes se bénéficient de toutes les énergies qui se manifestent pendant la messe, il faut que chacun ait un moment pour lui-même. Un moment pour être un moyen d’action comme l’est le curé. Il faut donc que le culte puisse devenir utilisable par tous et qu’une sorte de messe existe (et elle existera) où chacun pourra officier de la façon comme s’officie en fait dans les groupes ésotériques tels que la maçonnerie à l’heure actuelle. Mais pour être juste, il faudrait dire qu’en fait, c’est la maçonnerie qui va devenir de plus en plus ressemblante à la messe.

Par quel phénomène ?

Tout simplement parce que la maçonnerie va s’ouvrir à l’extérieur et va faire son action de service auprès de l’humanité (ce que faisait d’ailleurs l’église autrefois) c’est-à-dire son action d’initiation des masses.

(Dans un aspect ésotérique, l’église à travers de la messe, le baptême et autres rituels qu’elle effectue, a permis que les humains reçoivent de manière massive certaines initiations qu’ont reçues avant de manière individuelle les disciples. Et la maçonnerie va reprendre ce labeur lorsqu’elle s’ouvrira vers l’extérieur.

Et ainsi en incorporant ses rituels dans la messe du futur, la maçonnerie va initier les gens de manière massive aux initiations maçonniques. Ce qui jusqu'à présent était seulement réservé à ses membres. Et il faut savoir que dans un aspect énergétique, les initiations maçonniques sont des initiations plus élevées que celles données par l’église.

Et donc, c’est de cette manière que l’humanité avance progressivement, par le sentier initiatique. Évidemment à un rythme beaucoup plus lent et beaucoup plus retracé que le rythme qu’ont les disciples.)

Ce qui restera de la maçonnerie va devoir le faire. Ce qui va par là même redéfinir complètement à la maçonnerie, car jusqu’à présent, la franc-maçonnerie a plutôt été quelque chose qui a été maintenu dans un certain hermétisme. Et puis il y a un grand antagonisme entre les francs-maçons et les religieux.

Il y a les religieux d’un côté et les francs-maçons de l’autre côté, et jamais on se regardait en face, « nous ne sommes pas de la même maison » se disent-ils. Mais pour les humains qui sont la raison de l’existence de ces organisations. Pour vous qui êtes le but de cette action.

Tout sera transformé !

Et il faut que pour cela la maçonnerie s’écroule, s’écroule complètement, qu’elle soit complètement mise à bas, à bas de son pouvoir et aussi à bas de sa réputation, car quand quelque chose s’écroule, ce n’est pas simplement les maîtres qui coupent l’énergie et qui ferment le tuyau. Cela veut dire que dans tous les aspects de la manifestation de la chose, l’écroulement a lieu. Ce qui fait que si une chose existe énormément sur un plan physique. Alors, tout ce qui peut avoir lieu comme moyen de destruction sur le plan physique, tous ces moyens vont être mis en action.

Or il se trouve que la franc-maçonnerie à l’heure actuelle occupe une certaine place privilégiée. Eh bien, cette place lui sera retirée, non pas par verdict divin, mais parce que tout simplement lorsque l’énergie se retire (parce qu’une forme doit cesser d’exister) un phénomène de destruction s’entame, ce qui se répercute sur tous les plans de vie de cette entité, de ce groupe, ou de cette organisation.

Donc, il y aura à la clé de la plupart des grands groupes ésotériques connus à l’heure actuelle, que ce soit la franc-maçonnerie, mais aussi d’autres groupes que vous connaissez peut-être moins publiquement. Il y aura à la clé de leur déclin, des grandes histoires publiques, des gros problèmes de réputation, et tout sera cassé.

Il y aura aussi des problèmes dans la transmission initiatique. Ce qui veut dire que les officiants ne ressentiront plus du tout, ni l’énergie passer, ni la vérité comme étant existante, ce qui mettra leur foi énormément en défaillance. Ce qui par là-même appauvrira le renouvellement du personnel et ce qui par conséquent va réduire la chose à zéro. Mais ce n’est que lorsqu’un individu est mort qu’il peut renaître.

Ce que symbolise le phœnix

Pour autant, ce n’est que lorsque toutes les sociétés initiatiques seront complètement déchues, qu’un nouvel ordre véritable pourra resurgir. Et quand cette destruction aura lieu, il ne faut pas courir dans tous les sens en vous plaignant que plus rien n’existe, en vous arrachant les cheveux et en vous disant :

« Mais je ne comprends pas. Cette école ésotérique était très bonne et voilà qu’elle est complètement déchue. Je n’arrive pas à savoir ce qui se passe. Toutes les loges qui pourtant avaient un bon fondement s’écroulent. Et non seulement plus personne ne veut plus y adhérer, mais ceux qui restent, détruisent presque comme à plaisir ce qui existe encore. »

Si vous ne comprenez pas pourquoi s’effectue cette destruction. Alors vous ne pourrez pas la laisser avoir lieu sans une réaction de désespoir. Et vous allez essayer de consolider la vieille baptise, la vieille école, mais vous allez vite vous rendre compte que vous ne pouvez rien faire, que vos efforts sont inutiles. Ce qui va vous faire douter énormément des Maîtres. Et vous allez les répudier, à eux et à leurs enseignements. Et vous allez aussi répudier aux personnes qui assistent encore en vous disant : « mais ce sont eux qui ne sont pas assez évolués ».

Erreur. Les gens sont simplement appelés ailleurs.

Si vous ne voyez pas le signe des temps, vous allez être terriblement confondu et vous allez répudier l’enseignement ésotérique et même à Dieu. Et ce mépris va sûrement vous nuire dans votre développement qui vous a couté tant d’efforts.

Par contre, si vous pouvez comprendre la raison de cette destruction, il se peut que vous soyez même disposé à participer à sa destruction. Certes, de manière intelligente, mais vous le feriez pour que le changement ne soit pas trop brusque et ainsi aider aux autres qui sont confondus. Et c’est pour cette raison que je vous informe : pour que vous sachiez ce qui va se passer et puissiez agir avec discernement.

Donc, il ne faut pas perdre votre énergie, perdre votre temps à essayer de consolider ce qui existe encore. Mais il faut investir dans ce qui est à venir et qui est tout simplement une forme plus élevée de ce qui est actuellement l’expression de la sagesse divine.

(Par « expression de la sagesse divine » il faut considérer les églises dans son aspect exotérique, et les institutions hermétiques dans son aspect ésotérique.)

Et la forme actuelle de cette expression est sans doute très belle et très digne de votre attention et c’est pour cela que vous l’appréciez tant. Mais pour que cette expression ait une existence et une utilité dans le nouveau monde qui est en train de se créer, il faut désincarner sa forme. C’est-à-dire prendre l’essence de la forme et la replanter dans un autre endroit, parce que c’est uniquement dans cet autre endroit (c’est-à-dire dans ce nouveau monde) que l’essence pourra fleurir à nouveau.

Ce qui ne signifie pas que dès demain vous devez rechasser toutes les institutions ésotériques qu’il y a dans le monde. Simplement je vous dis ceci afin que vous puissiez comprendre ce qui va se passer et ainsi vous ne soyez pas perdus dans les déchéances temporaires qui surgiront et qui ne sont que des apparences, puisque l'effondrement est pour aboutir à quelque chose de mieux. À une expression encore plus élevée de la divinité.

Entre-temps vous pouvez continuer à aller dans les vieilles expressions de la sagesse qui existent. Mais faîte-le avec intelligence. N’allez pas pour vous installer, mais pour vous instruire, pour mieux comprendre l’enseignement et aussi pour vous fortifier. Et ainsi vous pourrez travailler mieux et plus effectivement sur ce qui est à venir.

Pastor (guide spirituel, 22.10.88)

Quand va se produire cet écroulement des institutions initiatiques tel que la franc-maçonnerie est quelque chose que je ne saurais pas vous dire, mais je pense qu’effectivement il va avoir lieu, parce qu’il est bien connu que pour que puisse s’édifier le nouveau, il faut d’abord démolir l’ancien.


Mais contrairement à ce qui se passe dans les démolitions des édifices, ce n’est pas d’un jour à un autre que vous allez vous retrouver avec l’ancien complètement écroulé. Le processus est très progressif, car tant qu’il existera un groupe de gens qui auront besoin de ce type d’institution, car leur évolution s’accomplit à ce niveau-là, et il y a toujours des retardataires, l’institution continuera à exister.

Ce même processus de progressive déchéance s’applique aussi pour les religions.


Pour approfondir ce thème, je vous conseille de lire aussi :


LE DÉVELOPPEMENT OCCULTE DE LA CONSCIENCE DE SOI



(Note : la conscience de soi est la faculté d’avoir une connaissance de son propre moi.)

Quand l’être humain est apparu sur la Terre [dans cette quatrième ronde], il est apparu avec ses principes supérieurs (mental, âme, esprit) déjà en lui. Il n’y a pas eu donc un temps où il a eu un mental, puis un temps où il a eu une âme, etc. Tout cela vint au même temps. Mais cela ne veut pas dire que l’homme détenait la maîtrise sur ces principes-là, car l’homme n’exerce en fait le mental véritable que depuis peu.

Pourtant il en était pourvu depuis l’origine de sa création. Le plan existait en lui, mais la parcelle qui elle est allée jusque dans la matière. Cette parcelle que l’on pourrait appeler « l’unité personnalité ». Cette parcelle-là, elle ne pouvait articuler le mental, ne pouvait articuler même l’intellect que dans la mesure où un corps physique s’y prêtait suffisamment et des corps subtils étaient suffisamment réceptifs pour pouvoir émettre l’activité mentale.

En réalité, vous ne pensez pas uniquement grâce au cerveau, et vous n’êtes pas dans un état de pouvoir penser uniquement parce que vous avez une conscience, donc un témoin. Vous pouvez penser parce qu’il y a aussi tout un réseau subtil et énergétique qui crée cette capacité. Le siège physique, certes, c’est le cerveau. Le moteur c’est la conscience, mais ce qui va permettre de se rendre compte que l’on pense, c’est par la prise de conscience de soi. Le simple fait de penser ne suffit pas.

Les animaux pensent sans arrêt mais ils ne le savent pas. Ils ne sont pas conscients, mêmes les arbres pensent !  Je vous l’assure. Même un arbre est capable de penser, de s’apercevoir qu’il fait chaud ou qu’il fait froid, qu’il a soif ou qu’il a trop bu. Même un arbre en est capable, mais il ne sait pas qu’il est en train de penser, il ne se rend pas compte. Simplement il y a réaction, exactement comme un muscle même s’il est dissocié admettons du cerveau d’un individu, lorsqu’on le pique si le muscle est encore vivant, il va réagir.

(Évidemment, la pensée d'un animal, et encore plus la pensée d'un arbre, sont beaucoup plus rudimentaires. Par exemple, ils ne vont pas entamer de grands débats philosophiques, mais de même que les êtres humains et à leur niveau, ils pensent aussi.)

Exactement comme lorsqu’on arrache le cœur d’un bœuf, d’un animal que l’on vient de tuer. Pendant encore très longtemps le cœur va continuer de battre, parce qu’il reste encore une énergie. Cela ne veut pas dire que le cœur est conscient de lui-même, il fait un mouvement qui lui est automatique en lui.

Donc, pour que l’homme puisse penser et savoir qu’il pense, il faut créer de la même façon qu’il y a dans l’œil la capacité de capter l’image, et il se trouve que l’image est reçue à l’envers, il faut donc qu’à l’intérieur de la tête y ait quelque chose qui transforme la position de l’image pour renvoyer le cliché de façon correcte à la personne. De cette même façon fonctionne la pensée aussi.

Tout est donc : je vois, je me fais une pensée à propos de ce que je vois. Mais ce qui va me permettre de me rendre compte de ma pensée, et donc de profondément être conscient de ce que je vois, c’est le processus de renvoi d’image, le processus de miroir. Et ce processus de miroir prend sa place uniquement dans le corps astral.

Il fallait donc avant que les hommes puissent véritablement devenir auto-conscients et pleinement auto-conscients, comme cela est possible aujourd’hui (sans qu’il ait là une connotation spirituelle). Il fallait donc qu’avant que vienne cette grande prise de conscience, cette grande capacité à voir et à se rendre compte, il a fallu donc que son corps astral soit parfaitement mis au point et qu’il soit en parfait fonctionnement.

Il a eu donc des âges où les hommes tout en disposant d’une pensée, car la pensée a toujours comme même fondamentalement existée à partir du moment où la Hiérarchie qui guide l’évolution de l’humanité a décidé d’unifier les hommes. La pensée existait toujours, mais elle n’était pas aussi auto-consciente que ce qu’elle peut l’être aujourd’hui. Il a fallu donc à travers les âges, développer énormément le corps astral, ce qui a abouti bien sûr à la catastrophe de l’Atlantide.


Cette catastrophe était jusqu’à un certain point inévitable, et ceux qui jugent les Atlantes en disant :

« Eh bien, ces gens-là n’ont rien compris. Il a fallu qu’ils fassent chuter l’humanité. Ils ne pouvaient pas tenir leurs mains dans leurs poches au lieu d’agiter leurs baguettes de sorciers... »

Ceux qui le jugent de cette façon-là ne comprennent pas l’histoire de l’humanité et le développement occulte de l’humanité. (La suite dans les raisons occultes de la destruction de l’Atlantide)

Pastor (guide spirituel, 22.10.88)

_  _  _

Ce développement occulte par lequel passe l’humanité, j’en donne une introduction dans rondes : développement de l'homme.

D'un autre côté, juger aux Atlantes serait un peu hypocrite de notre part, car en général nous avons été les Atlantes (évidemment dans des réincarnations antérieures). C’est pourquoi les humains ont besoin de traverser par ces grandes périodes de développement, parce que par exemple, s’ils n'avaient pas passé par l’étape atlante, où ils ont développé et perfectionné leur corps astral, alors dans cette étape présente, ils ne pourraient pas agir et continuer à se développer comme ils le font.

Le prochain objectif est que les humains développent leur discernement et ce qu’on pourrait appeler leur conscience spirituelle, à fin qu’ils contrôlent leur nature bestiale et deviennent des êtres harmonieux et responsables. Ceci je le détaille dans :


LE POUVOIR DE DIEU



LA PUISSANCE DE DIEU EST EN BAS, PAS EN HAUT

Comme je l’ai expliqué dans qui a créé l’univers ? Au début il n’y avait rien, mais absolument rien de rien. Il n’y avait aucune vibration, aucune énergie, aucune substance avec laquelle pouvoir créer. C’était le néant total.

Donc, quand Dieu est apparu (comme une immense conscience dans la plus haute dimension que vous puissiez vous imaginer), il n’y avait rien avec quoi il puisse créer que ce ne soit pas sa propre essence. Et c’est pour cela que certains textes spirituels disent que tout est Dieu, parce que c’est vrai !  Tout vient de cette source originelle, du rayonnement de l’Esprit divin qui par densification de sa vibration a créé les différentes énergies qui conforment la création, et dont la plus dense est la matière qui constitue le plan physique (qui n’est autre qu’énergie comprimée).


Cela veut dire que la création et tout ce qui est en elle, sont construits à partir de l’essence divine (soit les particules de l’esprit de Dieu).
Cette essence divine à mesure que se comprime et se densifie, manifeste de propriétés différentes, formant les différents plans d’existence :


Et c’est pourquoi Pastor dit :

« L’homme s’incarne pour aller chercher l’énergie dans la contraction des particules de l’esprit de Dieu qui composent la matière. Quand je dis cela, je dis que la matière est une zone où l’esprit divin est à l’état le plus compact, que c’est dans la matière que l’on rencontre le plus de particules de conscience au centimètre carré. C’est donc l’endroit où l’on va découvrir le plus d’énergie (car chaque particule de conscience divine comporte aussi une part de l’énergie).

Les gens pensent à tort que la puissance de Dieu se trouve dans le « ciel », alors qu’au ciel, ce qu’on trouve est l’esprit de Dieu, c’est dans la matière qu’on trouve la majeure partie de sa puissance. Beaucoup d’hommes regardent le ciel en disant : « envoie-moi ta puissance. » Parce que ce sont des disciples qui ne connaissent pas la structure occulte de la création. Quand tu regardes le ciel, demande la sagesse, l’humilité, la connaissance, à être guidé. Mais pour la puissance, la force, regarde dans le sens inverse, regarde en bas, regarde à la partie de Dieu qui est en bas.


Parce que c’est l’endroit où l’on va découvrir le plus d’énergie, mais pas n’importe laquelle [se réfère au feu électrique]. Cette énergie a depuis toujours été le grand problème de l’homme, car c’est l’énergie même de la puissance de Dieu. » (Conférence du 04.06.89)

(Ce pouvoir divin, l’homme doit progressivement apprendre à le contrôler, et c’est une des raisons de son évolution. Ceci je le détaille dans le pouvoir de Dieu dans l’être humain)

Pour mieux le comprendre, visualisez l’eau. Dans le ciel (cette fois-ci physique) l’eau se trouve en forme de vapeur et les particules sont très éloignées les unes des autres, puis en se condensant, le vapeur devient liquide et les particules sont plus proches, mais c’est dans l’état solide que les particules vont être le plus comprimées.


La même chose se produit avec les particules de l'esprit de Dieu. C’est dans la matière où l’énergie est le plus concentrée, où l’essence de Dieu est le plus comprimée. Et c’est pour cela que la majeure partie de la puissance de Dieu se trouve dans le plan physique et non dans le plan divin comme les gens croient. Et c'est aussi la raison pour laquelle l’être humain doit descendre dans la matière, pour ainsi prendre sa part de puissance qui va lui permettre d'être un soleil brillant dans le plan divin quand il se réveillera dans ce plan.


La science nucléaire a démontré la véracité que dans la matière il y a une quantité impressionnante d'énergie. Si en général celle-ci n’explose pas comme les bombes atomiques, c’est parce qu’elle se trouve dans un état « endormi », et l'homme doit apprendre à l’allumer, mais en sachant la contrôler pour que cette énergie soit constructive (comme une lampe à huile pour donner une analogie).




LE FEU ÉLECTRIQUE

À un niveau plus profond, l'enseignement ésotérique explique que ce processus par lequel Dieu se densifie pour créer la création, s’effectue dans une première étape par l'émanation d'une partie de son essence (apparemment la majeure partie) pour former les Logos, qui sont un reflet de Dieu, et dans son aspect le plus élevé sont des portions de l'Esprit de Dieu. Mais qui aussi, en condensant son rayonnement vont former une hiérarchie des êtres (esprits de la nature, anges, archanges, etc.) lesquels vont avoir le devoir de concevoir, de créer et de maintenir la création. (Ceci je le détaille dans Hiérarchie Divine ou Logos)


Cependant, l'esprit de Dieu va aussi projeter une partie de son essence qui ne va pas générer une hiérarchie divine, et que même si elle va subir différents états de densification, elle va rester dans son état originel. Et c’est ce que dans l'ésotérisme est souvent nommé le Feu Électrique (qui est proprement la puissance de Dieu), en contraste avec le reste de la substance divine qui est souvent appelée le Feu Cosmique. Pour faciliter la compréhension, considérez :
  • le Feu cosmique comme la substance divine qui par densification va générer tous les matériaux (aussi bien physiques que subtils) qui vont permettre la construction de cette immense machinerie qu’est la création, et d'autre part, 
  • le Feu électrique qui est aussi une substance divine, mais qui contrairement au feu cosmique, va effectuer la fonction d'électricité pour permettre à cette immense machinerie, soit la création de fonctionner et avoir une histoire.

« Ce que nous appelons le feu électrique n’est pas à confondre avec le feu que l’on pourrait imaginer être la conscience de Dieu, un feu cosmique donc. Si tout est feu (énergie), si tout est flamme, même la conscience, le feu électrique est complètement différent. Il est une seule et même substance : le Pouvoir divin.

Le feu électrique ne réfléchit pas, il est pourtant une intelligence, c’est certain. Cela lui est donné, car pour pouvoir être un feu constructeur, il faut être intelligent. Cependant, c’est une intelligence qui n’est pas individualisée, ce qui fait que ce feu-là est la substance avec laquelle les hiérarchies angéliques et archangéliques vont travailler. Ce n’est pas une substance qui va donc donner lieu elle-même à une hiérarchie d’êtres, comme cela est le cas pour les autres feux. Le feu électrique n’est qu’une substance, il n’y a pas de hiérarchie attachée au feu électrique. On ne peut donc pas rencontrer l’archange du feu électrique par exemple. Le feu électrique c’est ce qu’on peut appeler aussi le Saint-Esprit en fait.

Que fait l’homme avec ?

L’homme le réveille au fur et à mesure de ses initiations, par un premier lieu la kundalini, ce qui ressemble le plus dans l´homme au feu électrique de l’univers. Et dans un second lieu par le feu sacré. Ce qui ressemble à un aspect supérieur du feu électrique, dont on pourra parler dans une autre occasion.


Que font les anges avec le feu électrique ?

Ils tiennent les cycles des temps dans un premier lieu, ensuite ils déterminent les formations de la matière et tiennent les cristaux en forme. C’est par la création des cristaux en fait, que les Maîtres de la création ont pu parfaitement ordonner tous les atomes qui ensuite ont donné lieu au règne végétal, au règne animal et ensuite au règne humain. Si cela a pu se faire dans le règne du cristal, dans le règne minéral, c’est que cela pouvait se faire partout. Donc, l’endroit où la Hiérarchie créatrice teste (si jeux m’exprimer ainsi) sa capacité de création, c’est avant tout dans le règne minéral. Et si tout se passe bien là, alors c’est comme un feu vert qui est donné pour que tout le reste ait lieu ensuite.

Le cristal est donc l’endroit physique où l’on pourra le plus concentrer, voir, recevoir le feu électrique. C’est pour cela qu’il ne faut pas faire n’importe quoi avec les cristaux, parce que c’est l’endroit où le feu électrique passe par excellence. L’endroit où il est le plus concentré, parce que c’est l’endroit de la base de la création physique. Donc, attention !  Pas d’amusements avec les cristaux. Discernement !  Ne les utilisez que, soit par amour, soit parce que vous savez très bien ce que vous faites.

(Comme la plupart des personnes ne savent vraiment pas ce qu’elles font et beaucoup ont une vision de l’amour teintée par l’égoïsme, je vous conseille de mieux ne rien faire avec les cristaux si vous voulez agir avec sagesse. Et d’autant plus que de nos jours, avec le boom qu’il a eu sur les enseignements dits « ésotériques » on trouve des multiples cours et livres sur la lithothérapie et l’utilisation des cristaux et des pierres semi-précieuses. Bien que Pastor ici se réfère plus à son usage dans la magie.)

Le feu électrique est comme une foudre. À moins que vous puissiez être un paratonnerre ou un grand magicien, vous ne pouvez pas passer sans dommage sur la foudre. Toutefois les Maîtres apprennent peu à peu à l’homme à collaborer avec ce feu électrique. Mais la manipulation du feu électrique passe inévitablement (ou repassera de nouveau inévitablement) par une nouvelle collaboration avec le règne angélique, car le règne angélique est le dépositaire du feu électrique. Donc, qui dit manipulation du feu électrique, dit automatiquement quelque part, collaboration avec la hiérarchie angélique, alignement avec les lois de la hiérarchie angélique (qui sont les lois de Dieu). Tout simplement parce que tout a lieu de cette façon-là. Non pas parce que ce sont uniquement les anges qui détiennent ce feu, mais parce que ce sont les anges qui ont été prédestinés. Et quand je parle des anges, je pense aux hauts aspects du règne angélique. Ce sont les anges qui ont été prédestinés à la création de l’univers et à la sauf garde de l’univers. L’homme rencontrera donc toujours tôt ou tard un ange sur sa route. Je vous souhaite que ce soit pour vous le plus tôt possible. »


Pastor (guide spirituel, 22.10.88)

Pour une meilleure compréhension de ce qu’a dit Pastor, je vous conseille de lire aussi :

EXPLICATION DU FEU COSMIQUE



Question : quelle est la relation entre le feu physique tel que nous le connaissons et le feu énergie ?  Quelle est la nature du feu électrique et la nature du feu cosmique ?

(Note : pour mieux comprendre l’explication qui va suivre, chaque fois que vous lirez le mot « feu » remplacez-le dans votre tète par le mot « énergie » et vous verrez que le discours devient beaucoup plus compréhensible.

Alors, vous allez me dire, pourquoi ne pas employer mieux le mot énergie ?

Pour vous habituer à savoir interpréter les textes ésotériques où par tradition on désigne les énergies occultes (c.-à-d. les énergies qui ne sont pas encore scientifiquement connues) par le mot feu, par exemple :

   -  l’énergie créatrice est généralement appelée le feu cosmique,
   -  la puissance divine on la nomme le feu sacré ou feu électrique,
   -  kundalini souvent on la désigne par le feu serpent, etc.) 


Bonjour.

C’est une question qui n’intéresse pas vraiment tout le monde, mais en essayant d’y répondre, je vais essayer en même temps de répondre à chacun selon ce qu’il est venu chercher.

On me propose donc de parler du feu. Pour comprendre ce qu’est le feu et ce que sont les feux, il faut d’abord admettre qu’en fait tout est feu !  Et commencer sur un aspect de la création bien matériel qu’est justement le plan physique.

Lorsque l’on essaye de comprendre l’eau, de comprendre la terre, de comprendre l’air, l’éther et le feu lui-même. Eh bien, on s’aperçoit du point de vue de la connaissance occulte, que tout est feu, et que l’eau en fait c’est du feu (de l’énergie), mais un feu condensé jusqu’au point où en ayant un certain nombre d’atomes, en ayant un certain nombre de particules vibrant à un certain niveau, où justement ce feu peut donner lieu à l’existence de l’eau. De la même façon pour la terre, de la même façon pour l’air. C’est-à-dire que l’air que vous respirez n’est rien d’autre en fait que du feu. Or s’il est facile de pouvoir imaginer se chauffer auprès de la flamme, il n’est pas du tout facile de pouvoir concevoir que l’on respire du feu, et pourtant c’est la vérité.

(En y réfléchissant, ce n’est pas si difficile de l’imaginer. L’oxygène dans l’air que nous absorbons génère la combustion qui permet à nos cellules de fonctionner, et dans un aspect plus occulte, apporte aussi le prana qui permet à nos nadis « nos cellules énergétiques » de fonctionner aussi.)

Le feu est le même, seulement que depuis son expression la plus haute que l’on peut considérer comme étant divine, jusqu’à son expression la plus basse que l’on peut considérer étant matière, le feu va se manifester en différents degrés d’extériorisation, et chacun de ces degrés correspond à différents niveaux de conscience. Ce qui fait que la nature va mettre à disposition du corps physique qui a besoin d’oxygène pour vivre: les poumons. Et les poumons vont avoir la capacité (parce que l’intelligence vont leur être donnée) les poumons vont avoir la capacité de traiter ce feu qu’est l’air.

Est-ce que cela veut dire que l’air est un feu aussi flamboyant que le feu de la bouche ?

Non, absolument pas. Leur nature est exactement la même, mais ce qui ne veut pas dire qu’il faut tout prendre sous une seule et même image et ne pas concevoir d’après les subtilités. (Si on considère que l’air et le feu, les deux sont constitués d’énergie, mais se manifestant de manières différentes, la phrase devient très claire.)

Pourquoi est-ce que l’air est du feu, et pourquoi est-ce que donc les personnes qui ont à travailler énormément avec un signe d’air, quand elles commencent à travailler dans les octaves supérieures de l’évolution, travaillent en fait avec les énergies du feu ?

Il faut que ces personnes comprennent la chose de manière à pouvoir bien guider leur évolution et comprendre ce qui leur est demandé.

Pourquoi est que l’air est du feu ?

Tout simplement parce que ce feu cosmique, ce feu énergie qui dans les octaves supérieurs est divin, en se condensant dans la matière va donner lieu à l’air, à l’atmosphère de la Terre (pour le focaliser plus dans le cas qui vous concerne). Et si on descend un peu plus bas sur le planète, l’on s’aperçoit que ce feu énergie se transforme en liquide formant les fleuves, les lacs et les océans.

En rapport avec la terre elle-même (soit la croute terrestre) la chose est un peu différente. La terre est la seule partie de la création terrestre qui soit du feu cosmique contracté et qui contient au même temps une poussière que l’on pourrait appeler une poussière éternelle et qui elle est réellement morte. Et qui même après dissolution du feu énergie, ou pour être plus précis, de la restitution de son feu au divin qui a accepté de projeter une partie de son essence pour la densifier et qu’une création puisse avoir lieu. Eh bien, malgré que tous ces feux sont retournés à sa source, cette poussière dont je vous parle continue d’exister dans l’espace. (Ceci je l’explique dans quelle est la fonction du Logos planétaire ?)

C’est un peu comme si dans le champ de la création qu’est l’univers, existait pour l’éternité une sorte de substance qui est morte en fin de compte, c’est une substance morte, exactement comme un os qui est sec. C’est la substance de basse, c’est la poussière de basse qui va permettre justement aux différents feux (aux différentes énergies) de s’accrocher et de créer ensuite les différents éléments.

Cette poussière cosmique est d’une certaine manière, comparable au noyau de l’atome (bien qu’à différence de cette poussière, le noyau de l’atome ne soit pas mort) qui ensuite, lui, va charger d’électricité les particules.


De la même façon, la poussière de matière qui reste, le résidu qui reste après sublimation et restitution de tous les feux (de toutes les énergies). Eh bien, cette poussière représente le point d’ancrage pour la hiérarchie des feux, à fin que ceux-ci puissent avoir une extériorisation, une histoire et une création.


S’interroger au propos de l’existence de cette poussière cosmique, de cette unité de matière qui a existé, qui existe et qui existera, n’est pas un point très intéressant de la philosophie ésotérique. Admettons simplement la chose pour comprendre le processus de la création.

Maintenant que nous avons vu l’aspect le plus dense des feux, il faut maintenant remonter très haut dans l’Esprit divin, sinon on ne comprendra rien à la hiérarchie des feux. L’Esprit divin est quelque chose qu’il ne faudrait pas essayer de déterminer, de définir dans ce discours, car il faudrait une autre après-midi pour en parler. C’est beaucoup trop long, venons-on donc simplement à estimer Dieu comme existant. Dieu comme étant une entité, éternelle, toute puissante, omniprésente. Et imaginons que dans son premier acte d’extériorisation, il va créer des immenses « FLAMMES DIVINES ».

Pastor (guide spirituel, 22.10.88)

(Là, Pastor a expliqué le processus de densification du feu cosmique, dans son aspect le plus haut, le plus divin. Je l’ai mis dans le chapitre Hiérarchie Divine ou Logos.
Pour l’explication que Pastor a donné sur le feu électrique voir :

LE POUVOIR DE DIEU DANS L’ÊTRE HUMAIN



En général, les personnes qui ont une certaine connaissance de la constitution occulte de l'homme, pensent que le pouvoir de l'homme réside dans la kundalini, mais en fait kundalini est seulement l’aspect le plus dense d'une puissance encore plus grande qui est souvent appelée « le feu électrique » qui est le pouvoir de Dieu. Ceci je le détaille dans l’aspect occulte de kundalini. Dans ce chapitre-ci, nous allons voir quelle est la relation de l'homme avec le feu électrique.

Lorsque donc l’on parle de l’énergie, il faut admettre que TOUT est énergie, jusqu’à la pensée elle-même, jusqu’aux symboles qui sont émis par la pensée. Et il faut admettre aussi que la conscience elle-même est énergie. Parler de la pensée en tant qu’énergie et l’imaginer comme telle, revient à dire que tout ce que la pensée va émettre va être doté d’un pouvoir, car l’énergie est pouvoir, et c’est là où nous venons à parler du feu électrique.

C’est le feu du pouvoir, il n’y en a pas d’autre. Lorsqu’un homme désire le pouvoir, que ce soit au niveau de sa personnalité sur un plan très matériel (diriger un peuple, un marché financier, ou quoique ce soit d’autre), ou lorsque c’est un étudiant d’occultisme qui désire un quelconque pouvoir paranormal, ou lorsque c’est tout simplement un fou qui veut dominer le monde, c’est en fait toujours mené par l’inspiration et la coexistence avec ce feu qui est en l’homme, qui est le feu électrique.

Ce feu au début est mal interprété, exactement comme toutes les autres réalités divines au début sont mal interprétées par les hommes, et quand je dis mal interprété, je ne veux pas dire que l’homme est un bougre et que décidément il ne comprend rien à rien. Non, absolument pas. Je dis simplement par mal interprété, qu’étant l’homme dans un processus d'évolution, il est normal que dans un premier temps il soit maladroit avec le maniement des énergies divines, et comme il est immergé dans la matière, il est logique que son premier emploi soit très matériel. Peu à peu, à mesure qu’il se développe, qu’il évolue, il va progressivement les interpréter de façon de plus en plus harmonieuse et divine. Mais revenons au pouvoir divin.

Pourquoi est-ce que je dis que le feu électrique est le pouvoir de l’univers ?

Parce que tout simplement, lorsqu’il y a création, il a mentalisation. On ne peut pas éviter la chose. Ce que ne veut pas dire que Dieu pense d’abord et qu’il crée ensuite. C’est faux. Il y a émanation et au même temps qu’il y a émanation, il y a création d’un mental que l’on pourrait appeler le Mental divin, qui est tout simplement l’intelligence cosmique, soit le rayon trois.

C’est-à-dire que sitôt que vous créez une chose, que vous soyez Dieu, et à la place de Dieu lui-même, où à la place d’un ange, peu importe, vous créez une chose et en utilisant le pouvoir de la création, la substance de la création, en même temps que vous allez créer, sans véritablement prédéterminer la chose (mais simplement comme une fleur s’ouvre) au même temps donc que vous allez créer ; une vie, une âme, une intelligence vont être données à la chose créée. C’est indissociable.

Quand on parle de l’homme, de son pouvoir créateur et du pouvoir que représente le feu électrique, il faut essayer de comprendre ce qu’est l’évolution humaine dans son ensemble, car essayer de comprendre la nature du feu du pouvoir, c’est étudier tout simplement l’évolution de l’homme, car c’est cela son aventure. C’est ce qui est proposé à l’homme, c’est de devenir de plus en plus puissant. Donc, tout son développement va avoir lieu, c’est certain, d’une part dans la conscience, mais dans la conscience pourquoi ?

Pour pouvoir maîtriser, pour pouvoir intelligencer de plus en plus le feu de l’univers, et devenir à son tour donc un Dieu créateur, une entité créatrice. Si la conscience a été donnée à l’homme, ce n’est pas parce que Dieu n’est que CONSCIENCE. Si la conscience a été donnée à l’homme, c’est parce que c’est le moyen par lequel l’homme peut maîtriser la force qu’il y a en lui, car Dieu est aussi POUVOIR.

Dès que l’on conçoit l’homme comme un être qui va recevoir le pouvoir de Dieu, dès que l’on essaye d’imaginer son évolution, automatiquement il vient à l’esprit la logique, et la logique nous dit que d’abord l’homme devra développer la sagesse, le discernement et l’intelligence pour ne pas faire un mauvais usage de ce pouvoir et produire des catastrophes, que progressivement il va devoir développer la capacité d’exercer cette puissance, et qu’il va avant tout devoir développer la conscience de sa puissance (et c’est là où vous vous avez du mal à suivre).

Qu’est-ce j’entends par conscience de sa puissance et pourquoi je dis que c’est à ce moment-là vous vous avez du mal à le mettre en pratique ?

Je le dis parce que, qui peut venir m’affirmer être conscient de sa divinité ?

Vous savez tous que vous êtes Dieu, vous l’avez lu, vous le croyez, vous l’intuitionnez, cela vous parle, vous l’acceptez, mais la conscience de la chose, elle n’est pas acquise.

(L’ésotérisme enseigne que l’évolution des humains a pour but leur permettre de développer de plus en plus leur conscience et leur puissance – c’est-à-dire leur divinité – pour qu’ils deviennent des « êtres divins », des « hommes-dieux ». Je le détaille dans rondes : développement de l'homme. Ceci afin que dans le prochain cycle cosmique, ce soient eux qui dirigent la création. Et ainsi les règnes s’alternent, ce qui permet la régénération de la création. Voir les règnes de la création.)


Savoir que l’on est Dieu ce n’est pas du jour au lendemain se lever et avoir une tête immense comme le cosmos est grand, et ce n’est pas sentir que l’on est devenu Dieu parce que l’on est devenu hyper conscient. Se lever un matin et savoir que l’on est Dieu, c’est sentir non seulement que l’on est conscient, mais que grâce à cette conscience et par cette conscience, on est au même temps une puissance immense.

Puissance et conscience vont ensemble. Cela est indissociable. C’est aussi le problème de l’homme, lors de son évolution, car au même temps que pour devenir de plus en plus conscient, il lui faut de l’énergie, donc un certain pouvoir. Si on lui donne de l’énergie, il va développer son pouvoir et pas nécessairement sa conscience. Et c’est ce qui va donner lieu à la naissance d’un tas et d’un tas d’individus ayant beaucoup de pouvoir et l’exerçant à mal.

Ce qui fait qu’inévitablement les maîtres savent les obstacles qui auront lieu. Le mage noir qui soudain surgit sur la route n’est pas une surprise, ni pour l’initié, ni pour le maître. La surprise c’est peut-être le nom qu’il porte :

« Tiens, je ne m’attendais pas à que ce soit Paul ou à que ce soit Jacques qui devienne comme cela, mais je savais qu’un mage noir existerait. C’est inévitable. »

Donc, au fur et à mesure que vous vous développez, il faut comprendre que vous développez, non pas seulement la conscience, votre capacité à contempler Dieu, à voler dans les grandeurs du cosmos, mais vous développez au même temps la puissance qu’elle est logée tout au bas du chakra racine et que l’on appelle kundalini.


Mais en fait, kundalini n’est que l’aspect visible d’un feu encore plus puissant et qui est le feu électrique en l’homme, c’est véritablement la puissance de l’âme.

Pastor (guide spirituel, 22.10.88)

(Note : pour une vision plus profonde du feu électrique, lisez :
Le Pouvoir de Dieu)

HIÉRARCHIE DIVINE ou LOGOS



Dieu à l’origine est au même temps l’ABSOLU et le NON-ÊTRE, un concept un peu difficile de comprendre en Occident, et que les vedantins nomment PARABRAHMAN ou la réalité ultime (Je l’explique dans qui a créé l’univers ?)

Dans son premier acte d’extériorisation, Dieu va créer ce qu’on pourrait imaginer comme des immenses « Flammes Divines ». Mais quand je dis que Dieu va créer des Flammes, cela ne veut pas dire que ces Flammes vont être des entités différenciées du créateur, des entités appartenant à la création. Quand je dis que Dieu va créer des Flammes, je veux dire en ce sens, qu’il va projeter des parcelles de son Esprit. Et c’est ainsi que dans un premier élan divin vont être constitués ce qu’on appelle dans l’ésotérisme : Les Logos (les manifestations de Dieu). Ceux qui vont avoir la charge de prédéterminer la création, de présider la création et de la faire évoluer.

Ces grands Êtres Cosmiques qui sont « les premiers nés de l’Esprit » pour employer une phrase connue, au même temps qu’ils sont des reflets de Dieu, ils sont légèrement différenciés de Dieu et peuvent être donc nommés différemment de Dieu, ce qui est très intéressant d’ailleurs pour l’homme, car s’ils ne pouvaient pas être nommés, et surtout nommés différemment de Dieu, l’homme n’aurait jamais aucun recours pour entrer en contact avec eux et pour espérer un jour travailler avec eux, au cours de son évolution.

Ces grands Êtres sont donc un reflet de Dieu, différenciés légèrement de Dieu, mais ne sont pas des entités définies et déterminées, comme vous vous êtes défini et déterminé. Par exemple, lorsque vous vous regardez dans la glace, vous savez qui vous êtes, vous savez que vous êtes Pierre, que vous êtes Paul, vous savez qu’il n’y a qu’une seule personne en vous et qu’il n’y a que vous dans ce corps et dans ces chaussures. Avec ces grands Êtres, il n’est pas de même :

  • dans leur premier reflet, ils sont absolument l’Esprit de Dieu ! 
  • dans leur deuxième reflet, ces grands Êtres donnent lieu, donnent une naissance à ce qu’on pourrait appeler les grandes hiérarchies divines.

Ces hiérarchies divines sont constituées de toute une hiérarchie d’entités. Des êtres qui vont aller du point le plus proche de l’esprit du Logos, jusqu’au point le plus bas du Logos, jusque dans les éléments des mondes physiques. Et toutes ses entités prises du point le plus bas au point le plus haut, composent en fait toute la nature de ce grand Être, toute la vie du Logos.


Pour donner un exemple plus concret, considérons le Logos Solaire

Dans son premier reflet, le Logos Solaire est l’Esprit de Dieu au niveau solaire, ou autrement dit, il est la manifestation de Dieu au niveau d’un système solaire.


Dans son deuxième reflet, le Logos Solaire va donner lieu à toute une série d’êtres qui vont constituer la hiérarchie solaire :

-        Ses représentants les plus élevés et proches de l’Esprit du Logos Solaire, travaillent avec les représentants les plus élevées des autres hiérarchies pour concevoir, créer, animer, guider et superviser le système solaire.

-        Ses représentants intermédiaires (les anges) sont les plus proches à l’humanité. Compagnons et guides vers une conscience chaque fois plus grande.

-        Ses représentants plus petits se ressemblent aux esprits de la nature, mais à un niveau solaire, ils portent les énergies qui émanent du soleil (lumière, prana, etc.) pour les transporter vers l’aura des planètes.

-        Et je soupçonne que les esprits du feu (les salamandres) sont les formes les plus inférieures de la hiérarchie solaire.


Cependant je ne suis pas sûr, parce que les salamandres appartiennent à la hiérarchie des esprits de la nature, mais je soupçonne qu’elles sont l’aspect solaire de cette hiérarchie. Il y a beaucoup de mystère au respect, c’est pourquoi, prenez cette description comme une approximation pour essayer de vous illustrer comment tous ces êtres composent la nature et la vie du Logos Solaire.

Ce qui ne veut pas dire que la petite entité qui va être manifestée sur le plan physique d’un monde quelconque (dans notre exemple se serait l’esprit du feu) va pouvoir faire rayonner l’entier de l’entité qui est au ciel et dans laquelle elle a la vie (supposons que ce soit le séraphin, car dans la théologie catholique sont l’ordre le plus puissant et élevé qui entoure le trône de Dieu).

Pas du tout, au contraire, la petite entité sera terriblement différenciée, elle aura beaucoup moins de pouvoir, beaucoup moins d’énergie, beaucoup moins de discernement, beaucoup moins de conscience, et pourra être dominée et contrôlée par l’homme. Chose que n’est pas l’entité primordiale. Pourtant cette petite entité dans la Terre (la salamandre) est une cellule de cette grande entité qui est au ciel (le séraphin).

Ce qui fait que l’on pourrait comprendre pour être juste que le Logos va du point le plus proche de Dieu, au point le plus éloigné de Dieu (c.-à-d. le plan physique) et tout cela est exactement la même énergie de ce grand Être, seulement que cette énergie est individualisée en différentes entités de différents degrés d’intensité.

Pour ces grands Êtres cosmiques, il ne s’agit pas de créer comme l’a fait Dieu lui-même dans son acte d’émanation, il ne s’agit pas non plus de créer comme peuvent le faire autres entités situées plus bas (comme par exemple l’être humain qu’en utilisant la substance mentale et astrale peut créer sur le plan physique). Pour ces entités-là, créer devient tout simplement une descente.

Les Logos n’ont pas la capacité, parce qu’occupant un certain niveau, et ce niveau nécessitant certaines lois et certaines réactions vis-à-vis de ces lois. Ces grands Êtres n’ont pas la capacité de créer un être différent d’elles-mêmes, et une énergie où elles ne soient pas.


Pour mieux le comprendre, résumons le processus de la création.

Au début, il n’y a rien, mais vraiment ce qui se dit rien de rien. Il n’y a aucune substance, aucune énergie avec laquelle pouvoir créer.


Puis surgit Dieu dans un plan d’existence très élevé que vous pouvez visualiser comme une immense Lumière Divine dans une autre dimension, dans la plus élevée dimension que vous poussiez imaginer.


Dieu va projeter des fragments de son Esprit dans un plan d’existence un peu plus bas que sont les Logos de la création.


Ces Logos ont le devoir de former la création, mais comme il n’y a rien avec quoi pouvoir le faire, pour y arriver, ils vont utiliser leur propre essence en la densifiant et ainsi, créer toute une hiérarchie d’êtres.


Ces êtres divins vont à leur tour créer les différentes forces, énergies et autres nécessités (comme les plans inférieurs d’existence) qui vont servir de base pour l’élaboration de la création, de laquelle nous n’observons que le plan le plus dense, c’est-à-dire l’univers physique.


Ces entités-là dans le premier temps de la création, lorsque donc on s’approche le plus possible de l’émanation divine et de sa périphérie, l’on s’aperçoit que toutes les entités que sont dans cette périphérie et qui agissent d’un même instinct créateur que Dieu, ne créent pas des êtres différents, mais s’infiltrent dans des formes qu’elles masquent. Ces formes-là, ou ces êtres-là, ou ces hiérarchies-là, sont en fait la substance même de l’entité qui les crée. L’entité donc connaît véritablement une descente dans la matière.

Donc, dans les premiers temps de la création (de l’émanation plus exactement) la création n’a pas lieu comme un potier prend une boule d’argile et commence à faire une poterie. Non. La création a lieu par contraction d’une entité qui accepte de se densifier.


De quelle manière s’y prennent ces grands Êtres Cosmiques ?

D’une façon simple à décrire, mais pas forcément facile à comprendre. Imaginez que l’esprit de ses entités soit en fait une conscience d’un grand rayonnement. Tout le monde est capable d’imaginer un peu ce que peut être la conscience. Imaginez que par instinct cosmique, ordre divin, une création doit avoir lieu. À ce moment-là, ces Logos ont le devoir de contracter leur rayonnement, leur propre rayonnement qu’ils émettent et dans lequel ils sont. Ils ont le devoir de contracter ce rayonnement qui va à l’issu de cette contraction, donner lieu à toute une hiérarchie d’êtres

Pour faciliter la compréhension, visualisez-le comme si vous étiez le Logos.


Votre esprit va contracter une partie de son rayonnement pour former toute une hiérarchie de « petits êtres » qui vont constituer votre « création personnelle », ainsi à un certain niveau de densification, le rayonnement de votre esprit va créer les particules mentales qui vont former votre corps mental, et à un niveau plus dense, il va créer les particules astrales qui vont créer votre corps astral, et ainsi jusqu’à arriver au niveau le plus dense ou ce rayonnement va créer les cellules qui vont former votre corps physique.

C’est pareil avec les Logos, seulement que dans une proportion cosmique !


Ces êtres ensuite d’après la magie et la magnificence de la création, ces êtres créés deviennent indépendants du Logos. Et indépendants non pas dans ce sens où ils vont pouvoir faire n’importe quoi, être n’importe quoi, ils sont indépendants dans le sens où ils vont être à partir de ce moment-là doués d’une auto-conscience. Mais ils ne sont pas indépendants dans le sens où ils vont pouvoir faire n’importe quoi, car en fait étant issus de la contraction d’une entité cosmique, étant cette entité elle-même un reflet de Dieu. Ces êtres vont avoir pour principe d’obéir avant tout à la Loi. Ce qui fait que toutes ces hiérarchies divines, n’ont qu’un seul but, c’est obéir à la Loi et actionner la Loi pour que le grand rouage qu’est l’univers, puisse avoir une histoire.


Qu’en est-il encore de l’acte créateur de ces êtres qui constituent les hiérarchies divines ?

De la même façon que tout se projette depuis l’infiniment grand jusque dans l’infiniment petit (ce qui donne lieu au principe « comme c’est en haut, c’est en bas ») à son tour ces entités vont avoir le devoir de se contracter pour émaner des énergies, des forces, ou tout simplement un cercle des entités plus petites.

Ces hiérarchies divines sont construites avec une structure pyramidale.


Le Logos par densification d’une partie de son esprit, forme des êtres un plus petits et denses que lui (supposons les séraphins), lesquels à son tour par densification d’une partie de leur esprit vont former des êtres un peu petits et denses qu’eux (supposons les chérubins) et ainsi progressivement. Et pas tous ces êtres vont former un groupe d’êtres plus petits, certains comme les anges vont créer des énergies qui vont permettre que la création fonctionne.

Si l’individu créé doit à son tour créer des forces, cela veut dire qu’il va avoir la manipulation sur ses forces, cela veut dire qu’il va être le chef de ces forces-là, et c’est à ce stade que l’on rencontre ce que l’on appelle l’ange. C’est-à-dire qu’on est face à un Maître d’une certaine force ou d’un certain réseau des forces. (Voir la suite : dans le passé il eût collaboration entre les anges et les hommes)

Note: j’ai mis mes commentaires en violet et entre parenthèses.


Pastor (guide spirituel, 22.10.88)


OBSERVATIONS

Par le principe déjà mentionné (comme c’est en haut, c’est en bas), ce processus de création se produit de la même manière à différentes échelles de l'univers. Ainsi par exemple, lorsque par précepte divin, il est considéré qu’il faut élaborer un nouveau  système solaire quelque part dans la galaxie. Pour que puisse s’effectuer cette création, un grand Être Cosmique qui a atteint ce niveau d'évolution, va accepter de densifier son rayonnement pour effectuer le rôle du Logos solaire. Et de même à un niveau planétaire, un grand Être Cosmique (mais avec un niveau inférieur de celui du Logos solaire) va accepter de densifier son rayonnement pour effectuer le rôle du Logos planétaire, etc. (Et de fait, le Logos planétaire forme partie de la hiérarchie des êtres qui constituent le Logos Solaire).

À un niveau plus profond de l'enseignement, on nous explique que le Logos est triple dans la nature et correspond à ce que le christianisme appelle la Sainte Trinité (Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit) et qui dans l’ésotérisme sont nommés : Premier Logos, Deuxième Logos et Troisième Logos, étant chacun l’émanation de l'antérieur. Postérieurement, je l'expliquerai, mais j'ai besoin que vous ayez bien saisi ce chapitre pour mieux le comprendre.